La Franc-maçonnerie et la Société

 

Il doit être clair, pour tous, que l’appartenance à la Franc -Maçonnerien’exempte, en aucune manière, des devoirs envers la société dans laquelle on vit.

Le franc - maçon doit même être exemplaire dans la manière d’exercer ses responsabilités publiques et privées.

La Franc-Maçonnerie exige de ses membres le respect de

la loi du pays où chacun d’entre eux travaille et vit.

Les principes maçonniques ne peuvent, en aucune manière, entrer en conflit avec les devoirs du citoyen, au contraire, ils rendent le citoyen plus fort et plus conscient de ses responsabilités privées et public.

Si un conflit d’intérêts ou de devoirs est prévisible cela doit être signalé

Le franc-maçon ne doit pas nuire à sa famille en consacrant trop de temps ou d’argent à la Franc-Maçonnerie, au point que ce soit à son détriment.

Son devoir de citoyen prévaut sur toute autre

obligation à laquelle il aurait pu souscrire vis à vis des autres francs-maçons.

Toute tentative pour protéger un franc-maçon par des moyens déshonorants ou illégaux ou pour donner

un avantage malhonnête à un autre franc-maçon est contraire à son premier devoir.