La Franc-maçonnerie et la religion

La Franc-Maçonnerie n’est pas une religion, car elle ne contient pas les éléments de base qui constituent une religion, à savoir :

Elle n’a pas de doctrine théologique et, par conséquent, interdit à ses membres d’en promouvoir une particulière.

Elle n’offre pas de sacrements.

Elle ne prétend pas conduire au salut par des travaux, une connaissance secrète ou aucun autre moyen.

Elle demande à ses membres la croyance en un Être Suprême, mais elle n’impose aucun système en particulier.

Ouverte à tous, elle incite chacun à suivre sa foi.

Il n’est d’ailleurs pas permis de discussion polémique sur les religions lors des réunions maçonniques.

La Bible est mentionnée comme «Volume de la Loi Sacrée»;  elle est toujours ouverte lors de chaque réunion.

Les serments sont prêtés sur ce « Volume de la Loi Sacrée » ou sur un livre considéré comme sacré par la personne concernée.

Les Francs - Maçons s’engagent à garder secrets les moyens de reconnaissance maçonnique et de suivre les principes de la Franc-Maçonnerie.

Les pénalités physiques, décrites dans les textes, sont purement symboliques.

Les secrets maçonniques sont des secrets de reconnaissance et non de salut.

L’engagement de suivre les principes de la Franc-Maçonnerie est, cependant, profond.